Derniere opération " recifs " sur le lac toutes pêches des barthes de Biron le samedi 29 mars

Mise en beauté des Barthes de Biron :

 
Après les travaux réalisés par la Commune de Biron (nettoyage des bords des lacs, réhabilitation des chemins pour joggers et promeneurs) l'A.A.P.P.M.A. " La Gaule Orthezienne" entrait en action en invitant tous les amoureux de la nature le Samedi 29 Mars dernier. Plus de trente personnes avaient répondu présent pour accompagner son projet "d'immersion de récifs artificiels".
 
 

 

                                                            _________________________
 
La pêche, c'est un loisir, un sport, une passion........
Pour l'A.A.P.P.M.A., c'est aussi de grandes missions.
 
Organiser la pêche, c'est prenant, mais concilier halieutisme et gestion reste une préoccupation qui s'impose à l'esprit des animateurs de la pêche.
Accueil, restauration, rénovation résument la démarche "gestionnaire" qui vient d'être effectuée aux Barthes de Biron.
Après avoir introduit en début d'année, brochets, sandres, poissons blancs dans le lac "toute pêche", l'objectif l'objectif est de gérer ensuite au mieux cette population.
Plus de 70 ilots faits d'un assemblage de palettes en bois et branchages attachés à des blocs ont été construits, transportés en barques et immergés dans l'eau.
Ces récifs vont casser l'uniformité du fond et servir à la fois de refuges et de lieux de reproduction pour les poissons  et de protection face aux prédateurs. (Cormorans etc....).
Ce procédé innovant déjà réalisé en 2013 sur les "lacs carnadromes" s'est avéré concluant car cela à permis d'identifier une explosion de naissance d'alevins de black bass. 
Ce nouveau concept qui a eu l'honneur d'être présenté au salon de la pêche à Clermont-Ferrand, s'est à nouveau imposé à l'esprit des membres du bureau de La Gaule Orthézienne et pourrait être transposé dans d'autres lacs autour d'Orthez.
Un suivi sera réalisé après les fraies de printemps avec l'aide de "plongeurs" qui permettra d'évaluer l'efficacité de la démarche.
Cette expérience nouvelle s'inscrit aussi dans la démarche de connaissance que l'A.A.P.P.M.A souhaite développer pour mieux cerner la réalité des populations des carnassiers, la répartition,  la cohabitation et la croissance entre toutes les espèces de poissons vivant sur le site. Elle s'inscrit également pour augmenter la population piscicole sans avoir recours à des alevinages trop intensifs et non maîtrisés.
L'A.A.P.P.M.A. remercie la Commune de Biron, le Club Mouche, l'association des modèles réduits de Mourenx qui ont participé à cette journée.
 
Le Président
 
M. ARENAS

Caches à poissons , 2eme phase le samedi 23 novembre

La Gaule Orthezienne multiplie les "actions" :

 
En 2012, L'A.A.P.P.M.A. La Gaule Orthezienne avait décidé d'expérimenter par  l'immersion dans l'eau des Barhes de Biron, différents types de récifs artificiels, en particulier des buses et des branches d'arbres tressées pour tenter de remédier au manque de caches et frayères pour constituer et maintenir un population piscicole prospère et diversifiée (poissons blancs et carnassiers) à même d'assurer une pêche attrayante. 
Cette démarche permet aujourd'hui d'établir des comparaisons. Les renseignements sont précieux. Là où n'existaient pas d'abris, de caches et de frayères, les poissons étaient rares. L'expérience menée en 2012 montre que là où récifs et branches d'arbres ont été immergés, constituant ainsi des "cathédrales" sous marines, la vie piscicole foisonne avec une explosion remarquée cet été d'alevins de carnassiers et autres espèces, dit "fourrage" dont ils se nourrissent.
Pour l'association de pêche, cela ouvre de nouvelles perspectives de gestion piscicole, mais aussi de gestion par des aménagements des milieux aquatiques qui sont tout à fait transportables, au vu du succès constaté, sur quantité d'autres lieux, suivant naturellement les espèces ciblées.
Samedi dernier un groupe de bénévoles pêcheurs a poursuivi ces travaux au carnadrome des Barthes de Biron en immergeant
deux douzaines de récifs constitués de palettes de bois et branches tressées attaché à un bloc. Ces nouvelles déposes  effectuées en barque serviront de caches à poisson qui seront protégées face aux prédateurs (cormorans etc...)
Un autre chantier sera mené dans les première semaines grâce à une collaboration exemplaire avec la Mairie de Biron et dans une réelle complémentarité.
L'entretien  des berges :
La nature ou l'environnement est un "tout" et nous essayons de favoriser le meilleur fonctionnement possible de ce tout :
- un embroussaillement et un boisement progressif se sont faits autour des lacs.
- un programme d'action sur la gestion raisonnée de la ripisylve est envisagé et sera articulé autour de l'intérêt fonctionnel des milieux et des pêcheurs.
-  la restauration par l'éclaircissement des berges (élagages, tronçonnages légers, broyage) permettant à la faune aquatique de se développer ( espèce vivante et nourricière pour les poissons).
- L'aménagement des accès aux rives des plans d'eau dont le potentiel halieutique et piscicole est d'autant plus important qu'il devient dans bien des cas, hors de portée des pêcheurs.
Si la préoccupation pour les "milieux, l'entretien, la réhabilitation" est forte, cela n'exclut  pas, bien au contraire, le souci de l'intérêt du pêcheur.
La Gaule Orthezienne entend bien poursuivre ces actions en vue de préserver son territoire piscicole, sa biodiversité, le développement et la promotion du loisir pêche.
 
Le Président.
 
M. ARENAS.
 
voir les photos des travaux et des jeunes travailleurs

OUVERTURE CARNADROME 2013

Le lac N°1 est en réserve pour l'année 2013, en esperant que les travaux réalisés portent leurs fruits.

donc pour 2013 , et pour la toute premiere fois, le deuxieme lac ouvrira le samedi 08 juin.

Amis pécheurs n'hesitez pas à nous retourner le resultat de vos pêches afin d'orienter nos prochaines actions en faveur du developpement de ces lacs.

CREATION DE CACHES A POISSONS

Dans le cadre de la gestion des lacs en no-kill des barthes de Biron, des caches a poisson ont été réalisées pour permettre aux poissons de mieux se proteger face au fléaux que sont les cormorans.

L'idée est simple: immerger des objet artificiel, dans notre cas des buses de chantier et des pallettes en bois (non traité) le tout agrémenté de branches et autre débris végétaux.

La manoeuvre s'est déroulé en deux partie:la premiere par la mise en eau de buses et fagots, la deuxième par l'immersion de pallettes.

 

Une troisième partie qui se déroulera bientôt, le semedi 16 février est la mise en place de frayères pour les sandres et black bass présent dans ces deux lac.

              Béarn

 

Orthez

 

 

Biron